Reality TV, Big Brother and Foucault

Authors

  • James Wong Wilfrid Laurier University

DOI:

https://doi.org/10.22230/cjc.2001v26n4a1252

Abstract

Abstract: Reality TV allows us to gaze at others. Some critics link such watching, along with the reliance on new communication technologies in contemporary culture, to Foucault's use of the panopticon metaphor in his analysis of modernity. Perhaps in watching we have become Big Brother ourselves. This paper argues that linking reality TV (and the idea of Big Brother) to Foucault's use of the panopticon metaphor is mistaken. For Foucault, surveillance is only half of the story in the metaphor. The other half is that we are the ones who are exercising power over ourselves. We are our own masters. The article sets out the implications of this reading of Foucault on recent debates in connection with the preoccupation with Big Brother in contemporary culture. Résumé : La « reality TV » nous permet de contempler les autres. Il existe des critiques qui associent un tel acte de regarder, ainsi qu'une dépendance à l'égard des nouvelles technologies de communication dans la culture contemporaine, avec la métaphore du panopticon employée par Foucault dans son analyse de la modernité. Peut-être que dans l'acte de regarder, nous devenons nous-mêmes « Big Brother ». Dans cet article, je soutiens que l'alliance entre la « reality TV » (et l'idée de « Big Brother ») et la métaphore panoptique de Foucault est mal fondée. Pour Foucault, la surveillance n'est qu'une moitié de la métaphore. L'autre moitié, c'est que nous exerçons du pouvoir sur nous-mêmes. Nous sommes nos propres maîtres. Pour conclure, je discute les implications de cette interprétation de Foucault pour de récents débats qui portent sur « Big Brother » dans la culture contemporaine.

Issue

Section

Papers