Création d’espaces relationnels dans le web documentaire

Authors

  • Gilles Tassé Université du Québec à Montréal (UQAM)

DOI:

https://doi.org/10.22230/cjc.2019v44n3a2938

Keywords:

New media, Audience reception, Media theory, Film/video content, Mediated interpersonal communication / Nouveaux médias, Réception par le public, Théorie des médias, Contenu de films/vidéos, Communication interpersonnelle médiatisée

Abstract

Context  Webdocumentaries are relatively new media and documentary entities and, though some articles have been written about them and typologies of the genre have been developed, no one has yet underlined or discussed their capacities for creating relational spaces, namely spaces that facilitate individual and group relationships, and social and individual links. 

Analysis This article examines, from a relational perspective, a selection of webdocumentaries produced primarily by the National Film Board of Canada (NFB), in a desire to identify the address modalities and interactive devices specific to this media object, that foster conversation, sharing, a sense of identification, collaboration and the discovery of others.

Conclusions and implications  Webdocumentaries, through their spaces of expression, communication and collaboration, support a feeling of listening and of being heard. They act as a public place that encourages the meeting of others and asynchronous socialization.

Contexte Les webdocumentaires sont des objets documentaires et médiatiques relativement nouveaux qui ont certes fait l’objet de quelques articles et d’élaboration de typologies, sans que toutefois soit relevé et discuté leur capacité à créer des espaces relationnels, c’est-à-dire des espaces favorisant les relations interindividuelles et groupales ainsi que le lien social et avec autrui. 

Analyse  Cet article étudie une sélection de webdocumentaires, principalement produits par l’Office national du film du Canada (ONF), depuis une perspective relationnelle afin d’identifier les modalités d’adresse de même que les dispositifs interactifs qui sont spécifiques à cet objet médiatique et qui encouragent la découverte d’autrui, la conversation, le partage, l’identification et la collaboration. 

Conclusions et implications  Le webdocumentaire, par ses espaces d’expression, de communication et de collaboration, permet un sentiment d’écouter et d’être entendu. Il agit telle une place publique qui favorise la rencontre avec l’autre et la socialisation en différé.

Author Biography

Gilles Tassé, Université du Québec à Montréal (UQAM)

Gilles Tassé, étudiant au doctorat en communication et chargé de cours à l’École des médias de l’UQAM, 405 Rue Sainte-Catherine Est, Montréal, QC H2L 2C4. Courriel : tasse.gilles@courrier.uqam.ca

 

 

 

Published

2019-09-17

Issue

Section

Research