From “Interested” to Showing Up: Investigating Digital Media’s Role in Montreal-Based LGBTQ Social Organizing

Authors

  • Prakash Krishnan Concordia University
  • Stefanie Duguay Concordia University

DOI:

https://doi.org/10.22230/cjc.2020v45n4a3695

Keywords:

New media, Electronic culture, Feminist/gender, Visual communication, Community networks, Nouveaux médias; Culture électronique; Féminisme/le genre; Communication visuelle; Réseaux communautaires

Abstract

Background  This study investigates the role of digital media in LGBTQ social organizing through a textual and visual analysis of media produced by two Montréal-based event series: locally run open mic nights and dance parties hosted by an international company.

Analysis  The authors’ analysis identified three influences of digital media: a) Facebook pages and linked materials framed boundaries of inclusion for physical gatherings; b) platforms and apps overlaid physical and digital instantiations of events; and c) platforms’ digital economies contributed to the precarity and risk associated with organizing and attending LGBTQ events.

Conclusions and implications  The findings further demonstrate how geographic and social elements can be integrated into digital media to embed events within a local community. However, continued precarity and risk come with the use of digital media for grassroots LGBTQ social organizing. Additionally, commercial apps can gigify events without investing in local resources and people.

RÉSUMÉ

Contexte  Cette étude examine le rôle des médias numériques dans l’animation socioculturelle chez les communautés LGBTQ au moyen d’analyses textuelles et visuelles des médias produits par deux séries d’événements à Montréal : une soirée de scène ouverte et des soirées dansantes animées par une compagnie internationale.

Analyse  L’analyse des auteurs a identifié trois influences des médias numériques : a) les pages Facebook et les documents associés encadraient les limites de l’inclusion pour les rassemblements physiques; b) les plates-formes et les applications superposaient les instanciations physiques et numériques d’événements; c) les économies numériques des plateformes contribuaient à la précarité et au risques associés à l’organisation et à la participation à des événements LGBTQ.

Conclusions et implications  Les résultats démontrent également comment des éléments géographiques et sociaux peuvent être intégrés aux médias numériques pour enraciner des événements au sein d’une communauté locale. Cependant, il existe toujours la précarité et des risques personelles inhérents à l’utilisation des médias numériques dans l’animation socioculturelle LGBTQ. De plus, les applications commerciales peuvent tirer profit des événements sans investir dans les ressources et les communautés locales.

Published

2020-12-08

Issue

Section

Articles