Petro-Nostalgia and the Politics of Yellow Vests Canada

Authors

  • Doug Tewksbury Niagara University

DOI:

https://doi.org/10.22230/cjc.2021v46n4a3779

Keywords:

Fossil fuels; Petro-nostalgia; Alt-right; Social media; Cultural studies / Combustibles fossiles; Pétro-nostalgique; Alt-right; Médias sociaux; Études culturelles

Abstract

Background:  This article presents a critical discourse analysis of the conservative political organization Yellow Vests Canada and its 100,000-plus member Facebook group (now deplatformed) to theorize far-right groups that harness pro-fossil-fuel/anti-environmental discourses to ideologically cultivate a broader assemblage of traditionally ultra-conservative political positions.

Analysis:  Yellow Vests Canada commonly utilized “petro-nostalgic” discourses, highly ideological beliefs that tie fossil fuels to a mythological nostalgia for an era of unbridled extraction and consumption, but also to this era’s hegemonic white supremacy, heteronormativity, masculinity, and settler-colonial nationalism.

Conclusions and implications:  Understanding far-right petro-political groups is imperative for environmental humanities researchers. The recent growth of these groups presents an alarming threat to progressive and equitable sociocultural politics, but especially to more environmentally sustainable government policies and a post-fossil-fuel future.

Contexte : Cet article présente une analyse critique du discours portant sur l’organisme politique conservateur les Gilets jaunes du Canada et les plus de 100 000 membres de son groupe Facebook (lequel a été retiré du site). L’objectif de cette approche est de théoriser les groupes d’extrême droite qui appuient des discours pro-pétrole et anti-environnement dont le but idéologique serait de cultiver un assortiment plus vaste de positions politiques traditionnellement ultra-conservatrices. 

Analyse : Les Gilets jaunes du Canada employaient communément des discours « pétro-nostalgiques » qui reflétaient des croyances hautement idéologiques consistant à associer les combustibles fossiles à une nostalgie mythifiée pour une époque d’extraction et de consommation déchaînée, ainsi qu’à, de nos jours, un suprémacisme blanc hégémonique, l’hétéronormativité, la masculinité et un nationalisme favorisant la colonie de peuplement. 

Conclusion et implications : Il est impératif pour les chercheurs en environnement de comprendre les groupes pétro-politiques d’extrême droite. La croissance récente de ces groupes représente une menace alarmante pour une politique socioculturelle qui soit progressive et équitable et surtout pour des politiques gouvernementales axées sur la durabilité environnementale et sur un avenir au-delà des combustibles fossiles.

Mots clés : Combustibles fossiles; Pétro-nostalgique; Alt-right; Médias sociaux; Études culturelles

Author Biography

Doug Tewksbury, Niagara University

Associate Professor

Communication Studies Department

Published

2021-11-30