L’armée canadienne et les médias en Afghanistan : quelle évolution de l’intégration et des relations dans les opérations?

Authors

  • Aimé-Jules Bizimana Université du Québec en Outaouais (UQO)

DOI:

https://doi.org/10.22230/cjc.2021v46n3a3891

Keywords:

Military-media relations; Canadian Army; War reporting; Embedding; Surveillance apparatus; War in Afghanistan / Relations armée-médias; Armée canadienne; Reportage de guerre; Intégration; Dispositif de surveillance; Guerre en Afghanistan

Abstract

Background: After the Americans in Iraq, the Canadian military implemented media embedding in Afghanistan. This article examines the evolution of embedding as a communication strategy and considers military-media relations in operations.

Analysis: The analysis distinguishes between three phases: 1) a phase of experimentation with the first program in Kabul in 2003; 2) a phase of consolidation with a program intended for the combat mission in Kandahar; 3) a phase of tension with elements of friction that had an impact on war coverage.

Conclusions and implications: This article reveals military-media relations that alternate between trust and mistrust. Embedding is a surveillance apparatus that offers regulated access without censorship but with a subtle alternation between openness and closure.

Contexte : Après les Américains en Irak, l’Armée canadienne a mis en place l’embedding médiatique en Afghanistan. Cet article examine l’évolution de l’intégration comme stratégie de communication ainsi que les relations armée-médias dans les opérations.

Analyse : L’analyse distingue trois phases : l’expérimentation avec le premier programme à Kaboul en 2003; la consolidation avec un programme destiné à la mission de combat; la crispation avec des éléments de friction qui ont eu un impact sur la couverture de la guerre.

Conclusions et implications : Cet article montre des relations armée-médias qui alternent entre la confiance et la méfiance. L’embedding est un dispositif de surveillance multiforme avec un accès régulé sans la censure mais par un jeu subtil d’ouvertures et de fermetures.

Author Biography

Aimé-Jules Bizimana, Université du Québec en Outaouais (UQO)

Aimé-Jules Bizimana est professeur agrégé au Département des sciences sociales à l’Université du Québec en Outaouais et chercheur régulier au Centre de recherche interuniversitaire sur la communication, l’information et la société (CRICIS).

 

Published

2021-09-09

Issue

Section

Articles